jeu 9 mars 2017 - Transbordeur - Lyon

AMIR

Suite à un problème de calendrier très chargé de l’artiste, le concert de AMIR prévu au Transbordeur  le mercredi 09 novembre 2016 est déplacé au jeudi 09 mars 2017 à 20h, toujours au Transbordeur.

Les billets achetés restent valables pour la nouvelle date. Si toutefois vous souhaitez être remboursé, merci de vous adresser à votre point de vente ou votre revendeur billetterie internet.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Amir : une success story faite de travail, de persévérance et de talent.

Né à Paris, Amir a en lui toutes les cultures : tunisienne par son père, maroco-espagnole par sa mère, française de naissance et israélienne par sa vie.

Très vite, il monte sur scène et ne rêve plus que de ça. Mais la voix de la raison le pousse à poursuivre ses études. Alors que tout semble le destiner à une carrière de dentiste, il décide de tenter sa chance dans le monde de la musique. Fin 2013, The Voice l’appelle. Lors de l’audition à l’aveugle, son talent est reconnu, les quatre jurés se retournent. Le public vote pour lui. Le voilà en finale! Il écrit en parallèle des chansons qui lui ressemblent, qui parlent d’amour, de quête, de rencontres.

Dans cet album intitulé « Au Cœur De Moi » à la fois personnel et universel, on retrouve les thèmes qui lui sont chers, sa spiritualité, son idéalisme et ses influences musicales. Sa voix, pleine de chaleur méditerranéenne et de générosité, suscite l’émotion et pour ce projet il s‘entoure d’une équipe d’auteurs et de compositeurs de talents.

Après avoir représenté la France avec brio lors du Concours de l'Eurovision 2016, Amir a annoncé sa tournée lors du lancement de l'Euro 2016, sur la scène du Champ de Mars, aux côtés de David Guetta et Louane !

» Site Officiel

Tarif Public : 31€

Tarif Collectivités : 31€

Horaires : 20h

Réservez votre place

Nouveau sur Eldo'Blog : Double triomphe aux NRJ Music Awards pour Amir 

A lire aussi sur Eldo'Blog : Amir à Lyon : date déplacée du 9 novembre 2016 au 9 mars 2017

Image de prévisualisation YouTube

Né en 1984 à Paris, Amir est le fruit de cultures plurielles, française et méditerranéenne.

Amir a en lui tous les rêves. Enfant et adolescent, il cultive l’autodérision et fait rire tout le monde. Déjà, il adore la scène et il aime se faire entendre par un public qu’il magnétise.

Plus tard, profitant d’une année libre avant de commencer ses études, Amir décide de suivre son désir le plus profond. Son hobby, sa passion, sa vie, depuis toujours, c’est la musique. Sa vie d’artiste, il l’a toujours portée au fond de lui, mais il n’a jamais eu le courage de la vivre. Il se lance. Il participe à une émission de télé, et il franchit les épreuves une après l’autre, surprenant les autres, et surpris par lui-même. C’est ce à moment qu’il commence à comprendre qu’il est un chanteur, et qu’il doit faire confiance à son talent. Il sait qu’à l’intérieur de lui, il possède un trésor: il aime la musique, il aime le show, plus que tout au monde, il a une voix, de chaleur et de générosité, une voix qui suscite l’émotion, qui enveloppe et qui envoûte, une voix qui a le pouvoir de rendre heureux.

Mais après l’émission, c’est une autre voix qui reprend le dessus : celle de la raison, qui lui dicte de retrouver le cours de sa vie. Il doit faire des études. Il faut qu’il ait un métier. Il ne perd pas la tête car il a vu les étoiles. Il sait qu’il veut être chanteur, plus que tout au monde, mais il sait aussi que les choses ne durent pas, et que le star system est ingrat. Alors il entreprend des études de dentiste.

Amir se scinde littéralement en deux : en journée il étudie à la fac et le soir il arpente le studio d’enregistrement. Il compose et écrit tous ses titres avec un ami, alors qu’une petite voix lui souffle : exauce ton rêve, saisis ta chance d’artiste, elle est rare, elle est précieuse.

Image de prévisualisation YouTube

Il commence à donner des concerts en France, reprend un hit de Patrick Bruel, « J’te l’dis quand même » Celui-ci décide de lui en accorder l’autorisation, alors qu’il ne le fait jamais, et fait même un duo avec lui. Amir monte sur scène mais il continue d’aller à la fac pour faire ses études et passer ses examens. Parfois, il est dérouté par sa vie : il se sent de plus en plus dentiste et de plus en plus chanteur.

Les études sont finies, il est docteur. Et c’est ce jour-là où il décide de sauter le pas : il fait savoir à son entourage qu’il va tenter sa chance dans le monde de la musique. Son âme en a besoin et son cœur aussi : s’il ne le fait pas, il le regrettera toute sa vie. Il ne sait pas comment ni par où démarrer mais il veut faire de la musique plus que tout au monde. Il se perfectionne en guitare, et poste des vidéos sur le net.

Un jour, il reçoit un coup de fil : c’est The Voice qui l’appelle. Il fait un casting sur Skype, et le voilà en France, pour passer une audition à l’aveugle en novembre 2013. Lorsque les quatre membres du jury se retournent, il est stupéfait, lui qui vient de loin, qui n’est pas chanteur professionnel, qui a un autre métier et aussi un talent fou, une ardeur qui n’appartient qu’à lui et qui commence à être reconnue par des professionnels et par le public qui l’adore.

L’émission avance, il se perfectionne en chant, mais il affiche toujours une grande décontraction et une envie de rire et partager des bons moments. Chaque émission est un bonus, il garde le sourire. Il se sent léger par rapport aux autres candidats et il sait au fond de lui que ce qui lui arrive est incroyable. Le public vote pour lui. Le voilà en finale !

Alors il largue les amarres, et s’installe à Paris pour suivre son projet. Il écrit des chansons. Des chansons qui lui ressemblent, qui sont remplies de son cœur et de son esprit, de sa ferveur et de son énergie. Qui parlent d’amour, de quête, de trouver sa place dans le monde, de rencontres avec des gens qui changent la vie : capables de lire au cœur des pensées, ils sont comme un reflet de nous, et nous aident à prendre les meilleures décisions. Il parle de l’amour qui finit, de l’amour qui fait mal, et aussi, de son désir d’amour, qui est insatiable. Dans cet album à la fois personnel et universel, on retrouve les thèmes qui lui sont chers, sa spiritualité, toujours présente, son idéalisme, ses valeurs et ses influences musicales.

Amir : dans sa vie d’artiste, il y a le désir d’être aimé et de monter « Très haut » pour reprendre l’un de ses titres, qui est aussi pour lui un mantra. Dans sa vie d’artiste, il y a un rêve, qui est devenu réalité. Dans sa vie d’artiste, il y a une voix et un message, venus de loin et de près, pour nous guider vers nous-mêmes, « au cœur de nous » et nous rendre heureux, l’espace d’un instant, qui devient l’éternité.

Image de prévisualisation YouTube

Création web : Bloody Webdesign