mer 4 octobre 2017 - Transbordeur - Lyon

BETH DITTO (+ Annabel Allum)

Alias Productions et Eldorado & Co présentent

BETH DITTO en concert à Lyon

Après 17 ans à distiller un garage punk de plus en plus dansant au sein de Gossip, Beth Ditto se lance en solo avec l’album Fake Sugar sorti le 16 juin.

Aimer, perdre, regretter et finalement aller de l’avant : Fake Sugar aborde ces thèmes avec toute l’émotion, la puissance, la beauté et la sensualité qu’on attendait d’une artiste aussi iconoclaste.

Beth Ditto, qui a joué en avril à guichets fermés à Berlin, Paris et Londres, a choisi comme collaboratrice principale Jennifer Decilveo ; la productrice a réussi à trouver l’équilibre parfait entre le parti pris punk de Ditto et une approche plus ouvertement pop. Selon les propres mots de Beth Ditto : « Jennifer a été pour moi ce que le roller est au patin à roulettes ! On s’engueulait toute la journée et j’ai adoré ça. »

Première partie : ANNABEL ALLUM

» Site Officiel

Tarif Public : 33€

Tarif Collectivités : 33€

Horaires : COMPLET - 20H

Réservez votre place

Nouveau sur Eldo'Blog : Découvrez "Fake Sugar" le premier album solo de Beth Ditto

Image de prévisualisation YouTube

Après dix-sept ans à distiller un garage punk de plus en plus dansant au sein de Gossip, Beth Ditto se lance en solo avec l’album Fake Sugar.

Beth Ditto, qui a joué en avril à guichets fermés à Berlin, Paris et Londres, a ici choisi comme collaboratrice principale Jennifer Decilveo (Andra Day, Ryn Weaver). La productrice a réussi à trouver l’équilibre parfait entre le parti pris punk de Ditto et une approche plus ouvertement pop. Selon les propres mots de Beth Ditto : « Jennifer a été pour moi ce que le roller est au patin à roulettes ! On s’engueulait toute la journée et j’ai adoré ça. »

Aimer, perdre, regretter et finalement aller de l’avant : Fake Sugar aborde ces thèmes avec toute l’émotion, la puissance, la beauté et la sensualité qu’on attendait d’une artiste aussi iconoclaste. L’album n’hésite pas à mêler blues endiablé, pop jukebox, rock lascif et soul saupoudrée de country. Ainsi l’irrésistiblement dansant « In And Out » évoque les girls band des années 50, « Savoir Faire » habille d’un rythme disco un chant rock fulminant, « Go Baby Go » rend un brillant hommage à Alan Vega (Suicide), tout de noir vêtu, fonçant en musique sur une autoroute entre les étoiles, tandis que sur « Oh My God » une Ditto à la fois brute, cool et frémissante parvient à réconcilier Tina Turner et Bobbie Gentry.

Image de prévisualisation YouTube

Beth Ditto a grandi dans une petite ville de l’Arkansas nommée Judsonia. « Quand on me demande d’où vient mon aplomb, je réponds : voyez avec ma mère », raconte Beth. Sa mère ? Elle était surhumaine : une infirmière qui aura accompli l’exploit d’élever huit enfants seule. Le père de Ditto, lui, était ingénieur du son dans des bastringues « honky tonk ». Quand c’était son tour de la garder le week-end, il amenait sa fille au travail et, la gavant de chewing gum Black Jack et de Cherry Coke, lui apprenait à danser le « two step » en posant ses petits pieds sur ses boots.

A 18 ans, Ditto avait décampé. Accompagnée de son futur groupe, elle prend alors ses quartiers à Olympia, Washington, ville à la scène musicale trépidante.

« Je voulais fuir les mauvais côtés de la culture du sud des Etats-Unis, se souvient Ditto. L’eau a coulé sous les ponts, et je suis si reconnaissante envers ma famille que je peux désormais apprécier les bons côtés de l’endroit où j’ai grandi. » Les paroles de Fake Sugar se réfèrent souvent à son enfance sudiste, qu’il s’agisse de rimes empruntées à des comptines où les écoliers doivent taper dans leurs mains, ou d’argot tel que « yankee dime » (« un baiser »).

En plus d’avoir sorti six albums plébiscités avec Gossip, Ditto a enregistré avec des artistes aussi reconnus que Blondie, la légende disco Cerrone et le DJ drumstep Netsky. Elle a aussi collaboré avec Jean-Paul Gaultier sur une ligne de vêtements de luxe pour grandes tailles qui porte son nom, a défilé et posé pour une campagne Marc Jacobs et participé à Nocturnal Animals, film de Tom Ford nommé aux Oscars. Elle vient également de se marier, adoptant au passage une perspective différente sur l’amour, ce qui transparaît dans plusieurs chansons de Fake Sugar. « C’est l’âge adulte, baby, raille-t-elle. On s’est battu pour l’égalité d’accès au mariage, maintenant, il faut la vivre, l’égalité. »

Création web : Bloody Webdesign