mer 7 décembre 2016 - Marché Gare - Lyon

MARVIN JOUNO (+ Vale Poher)

Pas de doute, Marvin Jouno se saisit du flambeau de la pop française avec des gants tissés d’une matière noble et sensible, des textes francs, sculptés à la main, un timbre charnel et humble au service d’une langue qu’il adore.

Il se fait remarquer en participant à des radio-crochets (Les talents Europe 1, Nous avons les moyens de vous faire chanter sur France-Inter, Les Inouïs du Printemps de Bourges), honore les premières parties de Cali à Rennes et de Jeanne Cherhal à la Cigale, et a depuis fait ses armes lors d’un premier concert parisien à la Flèche d’Or et sur la scène du Printemps de Bourges en avril 2016.

« Il faudra bien se faire à l’idée : quelque part en Benjamin Biolay et Woodkid, Marvin Jouno s’apprête à conquérir la France avec une recette dont il est le seul garant actuellement » (Les Inrockuptibles)

Première partie : VALE POHER

Vale Poher (guitariste/chanteuse du groupe Mensch) présente son nouveau projet solo.

Influencée par l’électro minimale, avec des textes en français et en couleur, elle rêve de grands espaces, de road movies et de Technicolor. La BO de son épopée est inspirée par Michael Cimino, Joan Didion, TS Eliot, John Talabot ou encore Etienne Daho.

« Pacific Péplum » son premier EP sortira en 2017.

» Site Officiel

Tarif Public : 26€

Tarif Collectivités : 26€

Horaires : 20H

Réservez votre place

«Intérieur Nuit » est un premier album qui se lit comme un récit, à voix haute, s’écoute et se regarde par la fenêtre.

C’est une fuite, une échappée belle dans des paysages engourdis que le chant rallume, le voyage intérieur d’un héro nostalgique de 31 ans qui avance masqué.

Marvin Jouno se regarde dans le miroir flou du réalisateur Andreï Tarkovski, s’abreuve de littérature russe, écrit des vraies lettres d’amour, libère ses fantômes.

Image de prévisualisation YouTube

Il pose un décors sonore, le piano nocturne fait sa mue et laisse place à des textures synthétiques lo-fi et des rythmes massifs qui nous entrainent dans les faubourgs de Londres.

Marvin Jouno se saisit du flambeau de la pop française avec des gants tissés d’une matière noble et sensible, des textes francs, sculptés à la main, un timbre charnel et humble au service d’une langue qu’il adore.

Image de prévisualisation YouTube

Création web : Bloody Webdesign