sam 27 janvier 2018 - Transbordeur - LYON

POPA CHUBBY

Eldorado & Co présente, en accord avec Blue Bird

POPA CHUBBY en concert

Popa Chubby bat en brèche les a-priori sur le blues et ses images du Mississipi. Il vient de New York, il est blanc, a plutôt un look de rappeur ou de membre de gang californien, et donne un sacré coup de balai dans le blues façon « plantation de coton ».

Leader incontesté du New York City Blues, Popa Chubby écume depuis 25 ans les salles de concerts du monde armé de sa Stratocaster de 66. Crue, électrique, écorchée, sa musique résolument blues rock se démarque par une alchimie d’éléments empruntés au jazz, à la country, au funk, a la soul et même au gangsta rap. Personnage et guitariste hors normes, c’est un artiste engagé qui ne laisse personne indifférent.

Agressif sur scène et papa gâteau dans la vie, il travaille avec le label français Dixiefrog et entraîne dans son sillage des talents prometteurs comme Bill Perry ou encore Tino Gonzales. Punk puis rockeur, il a trouvé sa voie dans le blues.

» Site Officiel

Tarif Public : 32€

Tarif Collectivités : 32€

Horaires : 20H

Réservez votre place

Image de prévisualisation YouTube

Né Ted Horowitz en 1960, il propose une musique à l'image de sa ville : une musique urbaine, puissante, qui mêle les influences cosmopolites de « big apple ». Dans son blues rock, il ajoute des touches soul, jazz, rock ou rap. Il en ressort un blues dopé qui nettoie les tympans. En réalisant un album de reprises intitulé « Flashed back », Popa Chubby vient de donner la solution à tous ceux qui cherchaient à connaître ses influences musicales. Gamin, il a été bercé par la musique des sixties, par Hendrix et Otis Redding, par les Animals ou Nancy Sinatra, des artistes qui passaient dans le juke-box de ses parents, commerçants dans le Bronx.

Après plusieurs albums dont « Brooklyn basement blues », « One million broken guitars », « Popa Chubby present New York city blues » ou « How a white boy get the blues », Popa Chubby accède à la notoriété et s'impose en leader d'un blues rock pêchu. Il s'autoproduit et finance d'autres projets comme l'album d'Arthur Neilson « A piece of wood, some strings and a pick ». Il continue par ailleurs à sévir dans un club de Brooklin, le Waterfront Ale House, avec son groupe Black Coffee Blues Band.

Image de prévisualisation YouTube

Discographie non-exhaustive

•  2004 : Peace, Love and Respect
•  2005 : Popa Chubby Wild Live (At Le Plan)
•  2005 : Big Man, Big Guitar
•  2006 : Stealing the Devils Guitar
•  2006 : Electric Chubbyland 8
•  2007 : Electric Chubbyland 9
•  2007 : Deliveries After Dark
•  2008 : Vicious Country 5
•  2010 : The Fight Is On
•  2011 : Back to New York City
•  2013 : Universal Breakdown Blues
•  2014 : I’m Feelin’ Lucky
•  2015 : Big, Bad and Beautiful (Live)
•  2016 : The Catfish

Presse

“Popa Chubby, virtuose de la Fender, a bluffé la prairie vendredi soir, avec son show colossal.”
OUEST FRANCE

“Merci Popa, Merci Moman, tous les ans je voudrais que ça recommence !”
LE TELEGRAMME

“Le meilleur pour la fin. Le dernier concert du premier jour du festival a envoyé du fat : gros son blues-rock du natif de Brooklyn qui balance des riffs gros comme lui. Incontestablement le concert de la soirée.”
BIKINI MAG